Marchés

L’Union des Vignerons des Côtes du Rhône au Salon Prowein 2024

Pour la deuxième fois cette année, après Wine Paris en février, l’Union des Vignerons des Côtes du Rhône a marqué les esprits lors du salon Prowein, en Allemagne. L’édition 2024 a comptabilisé 5 400 exposants de 65 pays producteurs, et environ 47 000 visiteurs professionnels venant de 135 pays. Une belle performance pour les 30 ans de ce salon international, qui reste un rendez-vous incontournable dans l’univers mondial du vin !

Une nouvelle occasion pour l’Union de présenter ses innovations 2024 :
Cépage Résistant Floréal, une cuvée bas carbone signée La Résistance.
– Notre gamme Carnet d’Invitation, signée Cellier des Dauphins : une échappée belle sur notre territoire.

Notre stand Union des Vignerons des Côtes du Rhône a mis en lumière toutes nos marques : Cellier des Dauphins, Les Dauphins, Vignerons de l’Enclave, Boissy & Delaygue ainsi que notre domaine premium distribué sur le secteur traditionnel Domaine de Galuval.

Nous tenons à remercier nos clients, importateurs et prospects qui sont venus nombreux découvrir nos innovations, et espérons les voir lors des prochains salons !

Edition 2024 de Wine Paris & Vinexpo : un beau succès pour Union des Vignerons des Côtes du Rhône !

Wine Paris a démontré son attrait et son envergure internationale avec 4,074 exposants venant de 48 pays producteurs.
Et pas moins de 41 250 visiteurs passionnés, à qui nous avons pu présenter nos innovations :
– Cépage Résistant Floréal, une cuvée signée La Résistance, la marque qui porte notre engagement pour le développement durable. C’est un concept pensé intégralement bas carbone, qui utilise l’innovation bouteille Estampe de chez O-I.
– et notre gamme Carnet d’invitation signée Cellier des Dauphins, une invitation à une échappée belle sur notre territoire.

Notre stand Union des Vignerons des Côtes du Rhône, avec un espace dédié au Domaine de Galuval, a incarné avec justesse nos valeurs et notre art de vivre du sud de la vallée du Rhône.

Nous remercions chaleureusement tous ceux qui ont visité notre stand, participé à nos dégustations et partagé leur passion du vin avec nous.

Nos valeurs façonnent notre futur

Sylvie Darves, Directrice Générale et Bertrand Girard, Directeur de la Stratégie, exposent la nouvelle stratégie de l’Union des Vignerons des Côtes du Rhône dans le numéro de janvier du magazine Le Vigneron.

La jeune génération en pleine vendange !

Loyaux représentants des caves adhérentes de l’Union des Vignerons des Côtes du Rhône, les jeunes vignerons nous font partager leurs belles journées de vendanges. Qu’elle soit traditionnelle à la main ou mécanisée à la machine, la récolte des raisins est la récompense de toute une année de dur labeur. Cette année, le climat honore les vignerons de sa clémence en les accompagnant d’un soleil radieux, permettant une cueillette des raisins sereine et agréable.

Voici, quelques témoignages de ces jeunes vignerons qui ont rejoint la commission jeune de l’Union des Vignerons des Côtes du Rhône en 2022.

Loïc Vivancos en vendange manuelle sur le plateau de Vinsobres.

Loïc, adhérant à notre chai de vinification sur la commune de Vinsobres, profite d’une belle semaine ensoleillée pour récolter manuellement des vieux gobelets de plus 60 ans, plantés par les grands-parents de sa compagne vigneronne. Les vendanges se font depuis toujours en famille et entre amis. Ces vieilles vignes robustes offrent de petites grappes clairsemées, riches en sucre et en couleur, promises à des cuvées haut de gamme. « La sélection au vignoble est une étape primordiale pour cibler le profil de chaque parcelle et isoler les plus propices aux belles cuvées », nous explique Loïc. Ce travail est fait par les vignerons mais aussi par les techniciens de cave qui depuis le mois de juillet arpentent les terroirs viticoles pour classer les parcelles et organiser la récolte.

Maxime Roux en vendange mécanique sur les hauteurs de Mirabel-aux-Baronnies et Piégon.

Maxime, coopérateur à notre chai de vinification sur la commune de Nyons, est équipé d’une machine depuis plus de 20 ans pour récolter l’ensemble de son exploitation. Pour les vins blancs et les vins rosés, il récolte dès 4h du matin et profite de la rapidité de travail de sa machine pour amener des raisins frais et des jus sains à la cave, critères de qualité incontestable. « Une vendange mécanique est respectueuse de l’intégrité des baies si la machine est bien menée et bien réglée, autant électroniquement en cabine que manuellement sur les éléments extérieurs » assure Maxime. Il est très consciencieux et à l’aise aux commandes de son engin. Ses parcelles perchées en altitude, entourées de bois et d’oliviers magnifient ses journées de vendange. Ses terroirs très diversifiés apportent de la complexité aux vins de l’Union.

Julien Agier en contrôle maturité sur les Mourvèdre du Massif d’Uchaux.

Les vignes de Julien se trouvent sur les terroirs les plus précoces des caves de l’Union avec, entre autres, l’appellation Massif d’Uchaux en Côtes du Rhône Villages. Le sol est pourvu de pierres anguleuses en surface pour capter la chaleur et d’argile en profondeur pour retenir l’humidité : un sol idéal pour des vins puissants. « Je contrôle la maturité de chacune de mes parcelles plusieurs fois : d’abord à la vigne avec mon réfractomètre puis au laboratoire pour confirmer mon observation », explique Julien. A maturité optimale, Julien apporte sa récolte à notre chai de vinification sur la commune de Sérignan où les compétences de l’œnologue prennent le relais sur l’étape suivante qu’est la vinification.

Jean Carrere en contrôle sanitaire sur Syrah effeuillé.

Certifiée en Agriculture biologique, l’exploitation de Jean se trouve sur la commune de Rousset-les-Vignes dans les secteurs Nord des caves de l’Union. Il vinifie sa récolte à notre chai de vinification sur la commune de Saint-Pantaléon-les-Vignes et contribue à l’élaboration de la cuvée La Résistance, « Sans soufre ajouté ». Sur son vignoble, il réalise un important travail de double relevage et d’effeuillage pour aérer et exposer les grappes au soleil. « Le recours à l’effeuillage me permet d’obtenir de belles qualités sanitaires sur mes Syrah qui atteignent des maturités remarquables ». Du fait de la situation tardive de son vignoble, Jean est souvent parmi les derniers vignerons à récolter, il est donc armé de beaucoup de patience.

Clément possède plusieurs cépages sur son exploitation dont le dernier et le plus novateur est le Vidoc. Il a planté 1 ha de ce cépage résistant en 2021 et a réalisé sa première récolte cette année. « J’ai réalisé plus de la moitié moins de traitement sur cette parcelle sans voir le moindre symptôme de mildiou ou d’oïdium », se réjouit Clément. 

Clément Françon en vendange manuelle sur les côteaux de Saint-Maurice-sur-Eygues.

Notre chai de vinification sur la commune de Saint-Maurice-sur-Eygues est satisfait de ce nouveau cépage qui apporte de la couleur et de la puissance aux assemblages des vins en appellation IGP. Le choix de cet encépagement résistant vise à réduire l’impact sur l’environnement, tant en termes d’intrant que de bilan carbone.

Florian Ponzo en vendange mécanique sur une parcelle semée en engrais verts.

Pendant les vendanges, Florian ne fait pas que vendanger. Il profite de cette période propice encore chaude et humide pour semer ses engrais verts. « Je sème sans me soucier si la parcelle est récoltée ou non. Fin août – début septembre, dès qu’une pluie est annoncée, je sors mon semoir juste avant la pluie ». Fort de son expérience, il a bien compris que la réussite de cette technique se trouve à cet instant précis !  A Mirabel-aux Baronnies, ses engrais verts se pareront de diverses fleurs au printemps et s’enracineront en profondeur pour un meilleur fonctionnement du sol. Tous les bénéfices de cette biodiversité se retrouvent dans les vins de l’Union et notamment ceux certifiés HVE.

VENDANGES 2023

Notre responsable amont et direction Domaines Marie-Véronique Blanc nous fait un point vignoble au 30/08/23

Marqué par l’épisode caniculaire de la deuxième moitié du mois d’août, le vignoble s’est débarrassé de ses feuilles sèches grâce à un gros coup de mistral. 30 millimètres de pluie salvatrice sont venus accompagner les grappes dans l’équilibre de leur maturité.

Comme après chaque épisode de forte chaleur, quelques cépages et secteurs précoces présentent des flétrissements des baies (Viognier et Syrah). Heureusement, le phénomène est minoritaire et n’occasionnera pas de fortes baisses de rendement. Seul le mildiou, particulièrement virulent cette année, a marqué les feuillages et certaines grappes, mais les dégâts sont fort heureusement très localisés et aléatoires.

Au 30 août, les vendanges ont à peine commencé, seuls des cépages comme le Chardonnay, le Viognier et le Floréal ont été ramassés. La récolte des rosés démarre et devrait s’intensifier la première semaine de septembre, comme pour la majorité des blancs. Les fraîcheurs matinales nous sont très favorables, et ce à double titre : la qualité des jus, purs et éclatants, et, plus prosaïquement, les économies d’énergie en cave. 

GUIDE HACHETTE 2024 – NOS VINS DANS LES ETOILES !


Consécration pour 4 de nos cuvées qui font partie de la sélection 2024 du Guide Hachette

DOMAINE DE GALUVAL
– 3 étoiles pour La Montagne AOC Cru Cairanne Rouge 2020

BOISSY & DELAYGUE
– 2 étoiles pour Lou Pontias Côtes du Rhône Rouge 2021
– 1 étoile pour pour Coeur des Disciples Cru Vinsobres rouge 2021

LA RESISTANCE
– 1 étoile pour La Résistance AOC Côtes du Rhône BIO Sans Soufre Ajouté rouge 2022

En entrant sur ce site, je certifie avoir l’âge légal pour consommer de l’alcool dans mon pays de résidence.